By JM

2008

Me voici partie pour travailler à Houston Texas pour quelques années. A moi les grands espaces (et surtout l’Espace!), les parcs nationaux, les réserves !

 

État du Texas

Texas

(USA)

Capitale:  Austin
Population: 20,8 millions (2000)
Langue officielle: anglais (de facto)
Groupe majoritaire: anglais (68 %)
Groupes minoritaires: espagnol (27 %), vietnamien, chinois, allemand, français, tagalog, coréen, ourdou, arabe, etc.
Système politique: État de l’Union américaine (USA)
Articles constitutionnels (langue): section § 21.109 du Code de l’éducation
Lois linguistiques: quelques lois très sectorielles  (Code de l’éducation, Code de procédure criminelle, Code du gouvernement, Code du transport, etc.,)concernant les soins médicaux, l’éducation bilingue, les procès, etc.

1 Situation générale

Carte du TEXAS

Carte du TEXAS

 

 

 

Si l’on fait exception de l’Alaska (1,5 million de km²), le Texas[TX], situé tout au sud près de la frontière du Mexique, est le plus grand en superficie de tous les États-Unis (692 408 km²).  La capitale est Austin. Le nom de Texas aurait été emprunté par les Espagnols aux Amérindiens caddoans (tejas, tayshas, texias, thecas?, techan, teysas, techas?) et signifiait «alliés» ou «amis».

 

C’est également, avec la Californie, l’État de New York et la Floride, l’un des plus populeux avec 20,8 millions d’habitants en 2000. De plus, sa situation près du Mexique en fait un État où la présence hispanophone se fait le plus sentir. On compte près de quatre millions de locuteurs parlant l’espagnol ou une autre langue que l’anglais, soit 27 % de la population. Cependant, d’ici 2020, les hispanophones seront majoritaires au Texas. On parle de Reconquista («reconquête») dans la mesure où le Texas a déjà été mexicain.
 

 

Langues du Texas (2000) Population %
Anglais 13 230 765 68,76 %
Espagnol 5 195 182 27,00 %
Vietnamien 122 517 0,64 %
Chinois 91 500 0,48 %
Allemand 82 117 0,43 %
Français 62 274 0,32 %
Tagalog 39 988 0,21 %
Coréen 38 451 0,20 %
Langues africaines 36 087 0,19 %
Ourdou 32 978 0,17 %
Arabe 32 909 0,17 %
Autres langues asiatiques 32 780 0,17 %
Autres langues indo-iraniennes 24 454 0,13 %
Hindi 20 919 0,11 %
Goudjarati 19 140 0,10 %
Toutes les autres langues (US Census Bureau 2000) 179 457 0,93 %

 

 

2 Bref historique

Ce sont des explorateurs espagnols qui découvrirent, au début du XVIe siècle, la région aujourd’hui occupée par le Texas, alors peuplée de nombreux peuples amérindiens (Caddos, Apaches, Comanches, etc.). Toutefois, comme ils ne trouvèrent pas d’or, les Espagnols s’en sont désintéressés pendant plus d’un siècle. La première colonie, à Ysleta (aujourd’hui El Paso), date de 1682, et en 1720, le Texas était encore une région frontalière faiblement colonisée. La première ville, San Antonio, date de 1730. En 1820, trois siècles après les premières explorations, le Texas ne comptait encore que quelque 2000 colons espagnols.
En 1821, le Texas, qui relevait jusqu’alors de l’autorité de la vice-royauté de la Nouvelle-Espagne, est devenu un État de la République fédérale du Mexique. Néanmoins, la colonisation par des Américains a pu se développer, encouragée par Stephen Austin et avec l’accord des autorités mexicaines. Ainsi, à la veille de la révolution du Texas, ceux-ci représentaient la communauté la plus nombreuse. À l’automne 1835, ils se sont révoltés contre la dictature du président mexicain Antonio López de Santa Anna (siège d’Alamo, 6 mars 1836) et ont proclamé, en mars 1836, la création d’une «République indépendante du Texas».

 

Les forces texanes ayant battu l’armée mexicaine le 21 avril 1836 et capturé Santa Anna (bataille de San Jacinto), le Texas a finalement intégré l’Union américaine le 29 décembre 1845, après neuf années d’indépendance, devenant le 28e État américain. C’était un État dont les habitants étaient alors massivement de langue espagnole. Ils auraient pu exiger que leur langue soit reconnue, mais ce n’est pas ce qui s’est passé.  Les Texans ont continué à utiliser leur langue espagnole, mais les autorités passèrent progressivement à l’anglais dans leurs affaires intérieures. 
Afin de contraindre le Mexique à renoncer à ses droits sur la région, les Américains ont déclenché une guerre américano-mexicaine (mai 1846). Victorieux (bataille de Buena Vista, 22 février 1847), ils ont obtenu tous les territoires mexicains situés au nord du Rio Grande (traité de Guadalupe Hidalgo, 2 février 1848). Lors de la guerre de Sécession, le Texas, esclavagiste, s’est rangé dans le camp des sudistes. Servant de base arrière, il a moins souffert que les autres États du Sud.

 

Les décennies qui ont suivi ont été marquées par une forte croissance. En 1880, les Indiens de l’ouest, battus, furent déplacés devant le chemin de fer et l’élevage du bétail. La population quintupla entre 1860 et 1900 pour devenir majoritairement anglophone. Jusqu’en 1890, le Texas permit l’enseignement en sept langues étrangères dans les écoles. Les changements s’accélérèrent après 1900. Le Texas devint l’un des États de l’Union les plus industrialisés, grâce au pétrole, découvert pour la première fois à Spindletop en 1901. Toute enseignement en langue étrangère cessa, sauf en espagnol. La Seconde Guerre mondiale entraîna l’émergence des secteurs aéronautique et électronique. Parallèlement à l’industrialisation, d’importantes métropoles sont apparues — Dallas, Houston, etc. —, favorisant la croissance démographique et la propagation de la langue anglaise. L’État n’a pas adopté de loi déclarant l’anglais langue langue officielle, mais il a obtenu ce statut dans les faits (de facto).

3 La législation linguistique

Quoi que relativement vulnérable sur le plan des rapports de force, l’anglais (parlé par 68,7 % de la population) n’a pas été déclaré langue officielle de cet État. La Constitution de 1982-1983 ne contient aucune disposition sur l’anglais. Par contre, l’Education Code, le Code de procédure criminelle, le Government Code, le Transportation Code, etc., prévoient des mesures spécifiques dans l’emploi de la langue anglaise.

3.1 La politique d’éducation bilingue

Au paragraphe 28.005 du Code de l’éducation, l’anglais demeure la langue de l’enseignement, sauf dans les cas prévus pour l’éducation bilingue:

§ 28.005Language of instruction(a) Except as provided by this section, English shall be the basic language of instruction in public schools.
(b) It is the policy of this state to ensure the mastery of English by all students, except that bilingual instruction may be offered or permitted in situations in which bilingual instruction is necessary to ensure students’ reasonable proficiency in the English language and ability to achieve academic success.
(c) A school district may adopt a dual language immersion program for students enrolled in elementary school grades as
provided by Section 28.0051.
Added by Acts 1995, 74th Leg., ch. 260, § 1, eff. May 30, 1995.
§ 28.005Langue d’enseignement(a) Sauf pour les cas prévus par cet article, l’anglais est la langue de base de l’enseignement dans les écoles publiques.
(b) C’est la politique de cet État d’assurer la maîtrise de l’anglais pour tous les élèves, sauf qu’il est possible d’offrir l’instruction bilingue ou autorisé dans des situations pour lesquelles l’éducation bilingue est nécessaire afin d’assurer la compétence raisonnable des élèves en langue anglaise ainsi que la capacité d’atteindre le succès scolaire.
(c) Un district scolaire peut adopter une double langue dans un programme d’immersion pour des élèves inscrits dans la catégorie des écoles primaires, tel que prévu à l’article 28.0051.
Inséré par la loi en 1995, 74e Législature, chap. 260, art. 1, en vigueur au 30 mai 1995

La politique d’éducation bilingue est décrite au paragraphe 29.51 du Code de l’éducation:

§ 29.051State Policy. English is the basic language of this state. Public schools are responsible for providing a full opportunity for all students to become competent in speaking, reading, writing, and comprehending the English language. Large numbers of students in the state come from environments in which the primary language is other than English. Experience has shown that public school classes in which instruction is given only in English are often inadequate for the education of those students. The mastery of basic English language skills is a prerequisite for effective participation in the state’s educational program.

Bilingual education and special language programs can meet the needs of those students and facilitate their integration into the regular school curriculum. Therefore, in accordance with the policy of the state to ensure equal educational opportunity to every student, and in recognition of the educational needs of students of limited English proficiency, this subchapter provides for the establishment of bilingual education and special language programs in the public schools and provides supplemental financial assistance to help school districts meet the extra costs of the programs.
Added by Acts 1995, 74th Leg., ch. 260, § 1, eff. May 30, 1995.

 

§ 29.051Politique de l’ÉtatL’anglais est la langue fondamentale de cet État. Les écoles publiques ont la responsabilité de faire en sorte que tous les élèves deviennent compétents en conversation, en lecture, en écriture et en compréhension de l’anglais. Un grand nombre d’élèves proviennent d’environnements dans lesquels la langue maternelle est autre que l’anglais. L’expérience a démontré que les classes publiques scolaires dans lesquelles l’instruction est dispensée en anglais sont souvent inadéquates pour l’éducation de ces élèves. La maîtrise de la compétence en anglais de base est une condition préalable pour la participation efficace du programme éducatif de l’État.

L’éducation bilingue et un programme dans une langue particulière peuvent répondre aux besoins de ces élèves et faciliter leur intégration dans le programme d’études scolaire régulier. Donc, conformément à la politique de l’État qui est d’assurer une formation éducative égale à chaque élève et de reconnaître les besoins éducatifs des élèves dont la compétence en anglais est limitée, cette disposition prévoit l’établissement d’une éducation bilingue et un programme dans une langue particulière dans les écoles publiques, et fournit l’aide financière supplémentaire afin d’aider des district scolaires à faire face aux dépenses supplémentaires de ces programmes.
Inséré par la loi en 1995, 74e Législature, chap. 260, § 1, en vigueur au  30 mai 1995.

 

Il est clairement affirmé que l’éducation bilingue est une mesure transitoire destinée à faciliter l’intégration des nouveaux arrivants dans la société américaine. Ne l’oublions pas: «La maîtrise de la compétence en anglais de base est une condition préalable pour la participation efficace du programme éducatif de l’État.» Dans le cas d’une éducation bilingue, l’article 29.005 du Code de l’éducation prévoit que, si le parent d’un enfant est incapable de parler l’anglais, le district scolaire devra fournir au parent un copie en espagnol du programme d’éducation; si la langue maternelle du parent est une langue autre que l’espagnol, le district s’efforcera de fournir au parent une traduction du programme d’éducation dans la langue maternelle du parent. Quoi qu’il en soit, l’État du Texas a pour politique officielle d’assurer la maîtrise de l’anglais à tous les élèves des écoles, alors que l’enseignement bilingue peut être offert dans les situations où un tel enseignement est nécessaire pour assurer aux élèves une compétence raisonnable en langue anglaise, afin qu’ils ne soient pas désavantagés en matière d’enseignement.

3.2 D’autres dispositions législatives

Le Code de procédure criminelle du Texas prévoit des aménagements en matière de langue dans les tribunaux. Le paragraphe 15.17 précise que, si une personne ne parle pas ou ne comprend pas la langue anglaise (ou si elle est sourde), le magistrat informera la personne de façon la plus compatible qui soit avec les paragraphes 38.30 et 38.31 du Code de procédure criminelle. La loi prévoit en ce cas de faire appel à un interprète.

Par contre, pour être membre d’un jury, le paragraphe 19.01 exige qu’il faut être intelligent et savoir lire et écrire l’anglais, sans oublier une somme de dix dollars:

§ 19.01(a) […]

Such commissioners shall receive as compensation for each day or part thereof they may serve the sum of Ten Dollars, and they shall possess the following qualifications:
1) Be intelligent citizens of the county and able to read and write the English language[0];

 

§ 19.01 (a) […]

Les commissaires recevront comme rémunération, pendant chaque jour où ils feront partie du jury, l somme de dix dollars, et posséderont les qualifications suivantes :
1) Être des citoyens intelligents du comté et être capables de lire et écrire la langue anglaise;

 

Le paragraphe 23.202 du Code du gouvernement (ou Government Code) permet de distribuer une version espagnole du Manuel uniforme du jury (Uniform Jury Handbook):

§ 23.202Uniform Jury Hadnbook(a) The state bar shall publish a uniform jury handbook that:

(1) informs jurors in lay terminology of the duties and responsibilities of a juror;
(2) explains basic trial procedures and legal terminology; and
(3) provides other practical information relating to jury service.

(b) The state bar shall review and update the uniform jury handbook annually. A Spanish language version of the handbook shall be published and made available.
Added by Acts 1993, 73rd Leg., ch. 833, § 1, eff. Jan. 1, 1994.

 

§ 23.202Manuel uniforme du jury(a) Le barreau de l’État publiera un manuel uniforme du jury qui:

(1) informe les jurés de la terminologie employée ainsi que des devoirs et responsabilités d’un juré;
(2) explique la procédure de base des procès et la terminologie légale; et
(3) fournit d’autres informations pratiques concernant le service de jury.

(b) Le barreau de l’État passera en revue et mettra à jour annuellement le manuel uniforme du jury. Une version en langue espagnole du manuel sera publiée et rendue disponible.
Inséré par la loi de 1993, 73e Législature, chap. 833, § 1, en vigueur au 1er janvier 1994.

 

Cela ne signifie pas que le procès se déroulera en espagnol. Il doit, de toute façon se faire en anglais, mais un membre du jury dont la langue maternelle est l’espagnol sera mieux à même de comprendre le manuel de procédure parce qu’il l’aura copris en espagnol.

Par ailleurs, le paragraphe 406.017 du Code du gouvernement interdit à un notaire de faire de la publicité dans une langue autre que l’anglais pour offrir ses services comme avocat ou procureur:

Section § 406.017Representation as attorney. (a) A person commits an offense if the person is a notary public and the person:

(1) states or implies that the person is an attorney licensed to practice law in this state; […]
(5) advertises the services of a notary public in a language other than English, whether by signs, pamphlets, stationery, or other written communication or by radio or
television, if the person does not post or otherwise include with the advertisement a notice that complies with Subsection (b).

 

(b) The notice required by Subsection (a)(5) must state that the notary public is not an attorney and must be in English and in the language of the advertisement and in letters of a conspicuous size.

Paragraphe § 406.017Représentation comme procureur(a) Quiconque commet une violation si la personne est un notaire et si elle:

(1) affirme ou implique que la personne est un avocat autorisé à la profession d’avocat dans cet État; […]
(5) fait de la publicité pour les services d’un notaire dans une langue autre que l’anglais, si par des enseignes, des brochures, de la papeterie, ou d’autres moyens de communication écrits ou par la radio ou la télévision, si la personne ne publie pas ou inclut autrement que par la publicité un avis qui respecte le paragraphe (b).

 

(b) L’avis exigé par le paragraphe (a) (5) doit déclarer que le notaire n’est pas un avocat et doit être rédigé en langue anglais et la publicité rédigée avec des lettres de taille visible.

Mentionnons aussi que le Code du transport (Transportation Code) permet au gouvernement d’imposer des restrictions au détenteur d’un permis de conduire (commercial) si cette personne ne peut pas lire et parler suffisamment la langue anglaise. C’est que le Département du transport ne peut pas faire passer des examens ou des essais concernant la compétence du demandeur si ce dernier ne peut pas parler l’anglais suffisamment pour communiquer avec le personnel du département:

§ 522.043.(c) cannot sufficiently read and speak the English language. (b) For purposes of this section, the department may not administer examinations or tests relating to the applicant’s proficiency in the English language, but if an applicant cannot speak English sufficiently to communicate to department personnel […]. § 522.043(c) Ne peut pas lire et parler suffisamment la langue anglaise. (b) Pour les fins du présent paragraphe, le Département du transport ne peut faire subir des examens ou des essais concernant la compétence du demandeur en langue anglaise, si ce dernier peut pas parler l’anglais suffisamment pour communiquer avec le personnel du département […].

Enfin, la vente d’une propriété privée au grand public doit être publié en langue anglaise (§ 202-022):

§ 202.022Notice of sale. Notice of a sale to the general public must be published in the English language:

(1) once a week for three consecutive weeks, with the final publication occurring not later than the 20th day before the date of the sale; and
(2) in a newspaper in the county where the property is located.
Added by Acts 1995, 74th Leg., ch. 165, § 1, eff. Sept. 1, 1995.

 

§ 202.022Avis de venteL’avis d’une vente au grand public doit être publié en langue anglaise :(1) Une fois par semaine pendant trois semaines consécutives, avec l’apparition de publication finale pas plus tard que le 20e jour avant la date de la vente; et
(2) Dans un journal dans le comté où la propriété est placée.

Inséré par la loi de 1995, 74e Législature, chap. 165, § 1, en vigueur au 1er septembre 1995.

3.3 L’application de la politique linguistique

Retenons que la proportion des hispanophones dans l’État du Texas est relativement élevée: elle atteint les 27 % de la population. C’est pourquoi l’État a prévu des mesures particulières dans un certain nombre de cas. Il s’agit toujours de lois très sectorielles concernant les soins médicaux, l’éducation bilingue, les procès, etc. En somme, rien de très caractéristique par rapport aux autres États américains. Cela n’empêche pas l’État du Texas de fonctionner uniquement en anglais, mais le pragmatisme impose certains compromis.

Rappelons une petite anecdote, qui montre bien que, à propos de la langue et du territoire, les grands pays sont tout aussi chatouilleux que les petits, et qui mérite d’être souligné. Ainsi, la ville d’El Cenizo, une petite ville frontalière de 3533 habitants, située sur la rive américaine du Rio Grande, a fait parler d’elle à l’été de 1999. En effet, le 11 août 1999, le conseil municipal d’El Cenizo a décidé à l’unanimité de remplacer l’anglais par l’espagnol comme langue officielle de la municipalité. La quasi-totalité (97 % environ) des habitants parlent l’espagnol comme langue maternelle et 64 % disent parler «un peu» l’anglais ou «pas du tout»; même le maire ne parle pas l’anglais. Le problème, c’est que El Cenizo ne s’est pas arrêté là. Dans la foulée de son vote linguistique, le conseil a adopté un règlement faisant de la ville un «havre» pour les immigrants illégaux. 

En vertu de cette mesure, un employé municipal risque le congédiement s’il aide les agents de l’Immigration fédérale à traquer les étrangers prétendument indésirables. La nouvelle politique subversive de ce petit bled texan s’est répandue comme une traînée de poudre aux États-Unis. Ainsi, les champions de la langue anglaise aux États-Unis en ont profité pour monter aux barricades. Par exemple, le groupe English First a parlé d’El Cenizo comme de leur «propre Québec», alors que US English y a vu une preuve de la «balkanisation» de la société américaine. D’autres ont proféré des menaces de mort dans des lettres ou des appels à l’hôtel de ville d’El Cenizo.

Enfin, il n’est pas inutile de rappeler cette phrase d’un politicien texan, engagé dans le débat pour faire de l’anglais la seule langue officielle de son État: «Si l’anglais était suffisant pour Jésus-Christ, il l’est aussi pour le Texas.» Comme méconnaissance de l’histoire, il est difficile de faire mieux, mais une telle affirmation témoigne surtout du nombrilisme de beaucoup d’Américains envers leur langue!  Non seulement Jésus-Christ parlait l’araméen, mais l’anglais n’existait pas encore.

Publicités

0 Responses to “Texas, USA”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




octobre 2017
L M M J V S D
« Sep    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Recent Entries


%d blogueurs aiment cette page :